Skip to navigationSkip to content
À la mémoire de Nicholas Cernovitch
12 décembre 2018

Les Grands Ballets souhaitent honorer la mémoire de Nicholas Cernovitch (1929-2018), concepteur d’éclairages émérite de la compagnie depuis 1995, dont le décès est survenu le 28 août dernier. Originaire de l’Illinois, Cernovitch a étudié la peinture, le design et la théorie des couleurs de 1948 à 1952 avec le peintre Josef Albers ainsi que la danse, le théâtre et la photographie au Black Mountain College. Après ses études, il s’est investi sans relâche sur la scène new-yorkaise et a conçu des éclairages pour des chorégraphes tels que Merce Cunningham, Alvin Ailey, José Limon, Alwin Nikolais et Paul Taylor. Il a également été un membre actif du Living Theatre de New York ainsi que du Judson Church.

C’est au début de la décennie suivante que Cernovitch s’établit au Canada; il devient concepteur d’éclairages en résidence des Grands Ballets à compter de 1970, année où il signe les fameux éclairages du flamboyant Tommy de Fernand Nault, jusqu’à sa retraite en 1995. On lui doit les lumières d’illustres productions du répertoire de la compagnie, parmi lesquelles Carmina Burana de Fernand Nault, Jardin aux lilas d’Antony Tudor, Jardí Tancat de Nacho Duato et In Paradisum de James Kudelka. Ses créations brillent encore aujourd’hui, notamment dans Revelations, une oeuvre phare de l’Alvin Ailey American Dance Theater alors que Montréal reprend, depuis 55 ans, les éclairages qu’il a conçus pour le Casse-Noisette de Fernand Nault aux Grands Ballets.

Au cours de sa carrière, ce pionnier de l’éclairage scénique aura été le mentor de plusieurs concepteurs et il est fort à parier que son influence continuera de se faire sentir pour de nombreuses années à venir.

Merci Nicholas et adieu!

Portrait d'une première danseuse
10 octobre 2018
Vanesa Garcia-Ribala Montoya, première danseuse des Grands Ballets
Poursuivre