Skip to navigationSkip to content
Bridget Breiner
12 février 2018
Bridget Breiner dans la Salle Rouge des Grands Ballets

Bridget Breiner est une chorégraphe primée dont les œuvres novatrices mêlent ballet et opéra, sensibilités européenne et américaine et vocabulaires classique et contemporain. Elle s’inspire de contes de fées, d’œuvres d’art, de l’histoire et du théâtre, qu’elle transforme en expériences multimédias, lesquelles, à leur tour, défient les conventions du ballet.

Elle est originaire de Columbus, dans l’Ohio, où elle reçoit une formation en danse à la BalletMet Dance Academy. Elle termine sa formation à la Heinz-Bosl-Stiftung à Munich et par la suite, se joint au Ballet d’État de Bavière en 1992 sous la direction de Konstanze Vernon. En 1996, elle intègre le Ballet de Stuttgart sous la direction de Reid Anderson et devient rapidement l’une de ses danseuses les plus célèbres ; elle est promue danseuse étoile en 2001. De 2006 à 2008, elle danse pour le Ballet Semperoper à Dresde sous la direction d’Aaron Watkin, et est régulièrement invitée au Ballet de Stuttgart jusqu’en 2011.

Son répertoire de danse comprend des rôles principaux dramatiques et classiques issus des répertoires de John Cranko (Roméo et Juliette, Onéguine, Le Lac des cygnes) et de John Neumeier (La dame aux camélias, Un tramway nommé Désir) ainsi que plusieurs œuvres du répertoire néoclassique et contemporain signées Jerome Robbins, Glen Tetley, William Forsythe, George Balanchine, Jiří Kylián et Hans van Manen. Sa présence dramatique sur scène a inspiré des chorégraphes de tout premier plan à créer des rôles pour elle, parmi lesquels Christian Spuck, Douglas Lee, Kevin O’Day, Mauro Bigonzetti, Cathy Marston et David Dawson.

En 2005, Bridget Breiner fait ses débuts chorégraphiques dans la prestigieuse soirée des « Jeunes chorégraphes » de la Société Noverre, basée à Stuttgart, et son travail est rapidement remarqué. En 2007, elle relève un défi créatif impressionnant avec la création de Zeitsprünge, une soirée créée pour les étudiants de la John Cranko School, où danse et art se mêlent dans les salles d’exposition du Kunstmuseum Stuttgart. Depuis, elle a créé des œuvres pour le Ballet de Stuttgart, le Ballet national de Lettonie, Kevin O’Day-Ballet Mannheim, le Ballet d’Augsbourg et le Théâtre d’État de Salzbourg.

En 2011, elle est invitée à chorégraphier et à mettre en scène Großstadt-Triptychon, une collaboration entre les compagnies d’opéra et de danse du Musiktheater im Revier à Gelsenkirchen. Un an plus tard, elle est nommée directrice artistique de la nouvelle compagnie de ballet de ce théâtre, le Ballett im Revier, une compagnie de 14 danseurs internationaux. Son premier ballet narratif intégral pour la compagnie, Ruß - Eine Geschichte von Aschenputtel (Soot, une relecture du conte de Cendrillon) reçoit un bel accueil critique et lui vaut le prix du théâtre le plus prestigieux d’Allemagne, le « Der FAUST » pour la meilleure chorégraphie en 2013. Ce succès est suivi de nouvelles chorégraphies : On the Town, Le lac des cygnes et Les Tragédies d’Othello. Une autre collaboration entre danse et opéra, Charlotte Salomon: Der Tod und die Malerin (La Mort et la Peintre), avec une partition commandée à la compositrice Michelle DiBucci, est saluée par la critique et lui vaut à nouveau le prix FAUST en 2015.

En 2016, Mme Breiner est invitée au Ruhrfestspiele Recklinghausen, l’un des plus anciens festivals de théâtre d’Europe, et y crée Prosperos Insel (L’Île de Prospéro), une relecture de La Tempête de Shakespeare, immédiatement intégrée au répertoire de la compagnie. En 2017, elle crée son premier ballet symphonique complet, The Vital Unrest, associant la Troisième Symphonie de Camille Saint-Saëns à une œuvre commandée au compositeur letton Georgs Pelēcis. Elle travaille actuellement à deux adaptations de grands classiques du ballet, L’Oiseau de feu, pour Les Grands Ballets, et Roméo et Juliette, pour sa propre compagnie, le Ballet im Revier à Gelsenkirchen. La première des deux ballets aura lieu en 2018.

Joseph Dickner : danseur en herbe et Souris du jour!
Par Shelley Pomerance
12 février 2018
Joseph Dickner prends un cours de danse adapté
Poursuivre