Skip to navigationSkip to content
Jeremy Raia : On se déploie dans Les Studios des Grands!
07 septembre 2017
À la barre pour le cours de ballet hommes
Présenté par

Pour Jeremy Raia, les nouveaux espaces des Grands Ballets dans l’Édifice Wilder, qui est considéré comme la Mecque de la danse à Montréal, sont un rêve devenu réalité. « Il s’y dégage une sensation très particulière, déclare le premier soliste, qui célèbre cette année ses 20 ans au sein de la compagnie. Bien sûr, ce nouvel immeuble à la fine pointe apporte beaucoup aux danseurs d’aujourd’hui, mais il aura surtout un impact sur les générations futures ».

Alors qu’il déambule dans l’environnement contrôlé du studio où il donne un cours de ballet à des danseurs de niveaux divers, Raia vante « l’espace incroyable, la lumière et la liberté (de bouger) dans les lieux ». Chaque studio est pourvu d’un piano, de planchers amortissants, de miroirs et d’un système de son. Les membres des Grands Ballets ont le loisir de répéter et de danser dans les vastes studios, mais Raia insiste sur le fait que les 42 danseurs de la compagnie ont maintenant la « liberté » de ne pas être toujours les uns sur les autres. Pour ce natif de New York et diplômé de l’École Juilliard, le fait de pouvoir profiter de ses temps libres pour se rendre en studio et improviser est un réel bénéfice. « Ces nouveaux studios, avec leurs espaces intérieurs accueillants, nourrissent l’âme et permettent d’évoluer en tant qu’artiste. »

Le public qui visite les cinq studios répartis sur quelque 1700 pieds carrés découvrira chaque semaine des nouveautés : activités de mise en forme, de danse et classes adaptées sont au programme. Il y en a pour tous les goûts, entre autres la classe de ballet pour hommes offerte par Raia. « Quel que soit son niveau d’expérience, toute personne qui accepte de se soumettre à un entraînement préalable d’une durée de six mois peut apprendre les bases de la danse, affirme Raia. Le cours que je donne couvre les techniques de ballet fondamentales et développe à la fois la finesse, la force et la discipline, ainsi que la flexibilité, l’équilibre et le contrôle de la motricité ». Raia adore partager sa passion pour la danse et souligne que son cours permet aux hommes de raviver leur rêve de devenir danseurs et de développer leur expression corporelle personnelle. « Du coup, la confiance en soi est rehaussée par la joie que procure le mouvement ».

Philip Szporer
Uwe Scholz
07 septembre 2017
Uwe Scholz
Poursuivre