Skip to navigationSkip to content
Le Centre national de danse-thérapie, une initiative qui change des vies
7 septembre 2017
Un jeune souris lors d'une cours de danse adaptée au Centre national de danse-thérapie
Présenté par

Les artistes, professionnels ou amateurs, les professeurs d’arts, les employés du secteur culturel, bref tous ceux qui ont l’art au cœur de leur quotidien, savent que ce dernier affecte positivement nos vies. Déjà, en Grèce antique, Aristote parlait de catharsis : le spectateur pouvait apaiser ses problèmes en voyant les drames que vivait leur héros sur scène. De nos jours, de plus en plus de recherches démontrent les bienfaits multiples de l’art. Toutes ces recherches sont bien sûr utiles pour nous aider à démontrer ces bienfaits, mais je souhaite aujourd’hui revenir à l’essentiel et partager avec vous un petit aperçu de ce que nos équipes et participants expérimentent lors de nos activités de danse adaptée.

En septembre, au retour de nos élèves de Ballet Trisomie et Ballet Autisme, c’est une ronde de sourires et de câlins que nous ont offerts nos participants après la pause estivale. De voir ces danseurs se précipiter à la porte du studio pour retirer leurs souliers afin de commencer le cours le plus rapidement possible, sous le regard enjoué des parents et des professeurs, c'est là notre succès. De voir aussi l’inquiétude des nouveaux parents, qui n’étaient pas convaincus que leurs jeunes pourraient suivre la classe ou qu’ils en retireraient du plaisir, se transformer en enthousiasme lors de la sortie de leurs petits danseurs avec un sourire radieux et des étoiles dans les yeux, il n'y a rien de plus motivant.

« As-tu aimé ça, ma grande? »

« Ouiiiii maman, et j’ai bien fait ça… est-ce que tu es fière de moi? »

Quand on nous demande pourquoi Les Grands Ballets se sont lancés dans cette aventure… C’est pour dire que, nous aussi, au Centre national de danse-thérapie, sommes fiers de nos petits danseurs.

  • Christian Sénéchal, Directeur du Centre national de danse-thérapie