Skip to navigationSkip to content
Le milieu des affaires s'unit pour les arts
Par Claude Gagnon, Président, Opérations, BMO Groupe financier, Québec
28 mars 2019
Claude Gagnon (BMO Groupe Financier), Sylvain Corbeil (Services banquaires commerciaux Banque TD) & Nadine Renaud-Tinker (RBC Banque Royale), co-présidents du Gala Annuel 2019

Les gens soulignent souvent l’originalité d’une co-présidence par trois institutions financières au profit d’une organisation culturelle comme celle des Grands Ballets. Je crois que l’on sous-estime souvent l’apport du monde de la finance au monde culturel et vice-versa. La culture est un pilier fondamental de notre économie, elle est l’élément vital d’une société dynamique, mais elle serait aussi très fragile si l’on ne lui portait pas une attention particulière. Nous avons beau être trois institutions financières en compétition le jour, mais le soir, nous ne pouvons-nous empêcher de nous réunir pour une bonne cause.

De prime abord, le monde culturel et le monde financier ne semblent pas avoir tant de points en commun. À mon avis, c’est faux. Je crois que le monde des finances peut en apprendre beaucoup en s’impliquant en culture. Ce monde regorge d’artistes talentueux et déterminés qui prennent des risques tout en suivant leurs instincts. Ils sont un peu comme des entrepreneurs ! Pourquoi ne voudrions-nous pas investir dans les arts et la culture? C’est plus que pour des retombées économiques, c’est aussi pour le côté social.

Avec les années, on se rend compte très vite qu’un des moyens les plus efficaces et les plus directs pour toucher la communauté et se rapprocher du peuple se trouve dans les arts. Ils sont cathartiques, ils viennent chercher notre sensibilité, ils nous inspirent des chemins différents et ils accompagnent nos esprits vers une certaine libération de notre quotidien. L’effet de la culture sur nos vies ne doit pas être sous-estimé et certaines études disent même que les arts contribuent de bien des manières à la santé des populations !

La relation entre le domaine financier et celui de la culture est donnant-donnant. Les artistes mettent en œuvre une osmose de créativité qui donne à Montréal sa vibrante réputation culturelle. En tant que banque montréalaise, avoir la chance de pouvoir faire affaire dans une ville aussi dynamique culturellement nous permet certainement d’attirer de nouveaux talents. De ce fait, redonner aux institutions qui créent le rayonnement de cette vie culturelle a une valeur inestimable à mes yeux. Comment ne voudrions-nous pas encourager une telle ébullition des talents?

Pour plus d'information sur le gala-bénéfice annuel des Grands Ballets, rendez-vous sur le site web des Grands Ballets.
*Voyez le Gala en photos

Claude Gagnon, Président, Opérations, BMO Groupe financier, Québec
Ma deuxième fois au ballet : Le Lac des Cygnes
18 mars 2019
Les coulisses du Lac des cygnes
Poursuivre