Skip to navigationSkip to content
Révolte et espoir
12 février 2018
Création de l'Oiseau de feu dans les Studios des Grands Ballets

À l’invitation des Grands Ballets, deux jeunes chorégraphes européens emboîtent le pas aux plus grands chorégraphes des XXe et XXIe siècles en revisitant à leur tour deux compositions mythiques de Stravinski pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev, qui enflammaient Paris peu avant la Première Guerre mondiale. Sur une éblouissante partition inspirée de la légende russe de L'Oiseau de feu, la chorégraphe américaine Bridget Breiner imagine une ode à l’espoir, à l’inspiration et à la foi en un monde nouveau.

Ivan Cavallari, directeur artistique des Grands Ballets, emboîte le pas à Breiner avec Presto-Detto où s’entrecroisent, sur les notes de Vivaldi, cinq danseurs, cinq histoires et cinq façons de peindre la fureur de vivre, entre amour, acharnement et frénésie, jusqu'à la mort.

Puis l’imagination de Breiner s’enflamme de nouveau avec In Honour Of. S’inspirant de la composition de Georgs Pelecis In Honour of Henry Purcell, ce dernier explore les forces conflictuelles et la volonté nécessaire à un processus créatif intègre, réunissant à la fois la dévotion et l’impulsion dans cette éblouissante danse pour la précellence.

En conclusion de ce programme, Étienne Béchard, issu du prestigieux Ballet Béjart de Lausanne, s’attaque pour sa part au Sacre du printemps, « grand rite sacral païen », selon Stravinski. Par son rythme, cette œuvre phare, d’une richesse tellurique inouïe, a propulsé la musique et la danse dans la modernité. Un vent d'insubordination souffle sur ce Sacre contemporain, qui dénonce les travers d’une société gangrenée par le mensonge, l’insouciance et de dangereuses dévotions. Une véritable bouffée d’oxygène!

Chefs-d’œuvre spirituels
17 janvier 2018
Requiem
Poursuivre