Skip to navigationSkip to content
Tchaïkovski et la création de Casse-Noisette
01 décembre 2017
Ballerine dans Casse-Noisette

Pyotr Ilyich Tchaïkovski est né en Russie en 1840. Il étudie la musique et se consacre par la suite à la composition avec l’encouragement de sa mécène Nadejda von Meck. Il crée plusieurs chefs-d’oeuvre, parmi lesquels Le Lac des cygnes (1876) et Eugène Oneguine (1878). D’inspiration occidentale, la musique de Tchaïkovski se démarque aussi grâce à l’incorporation de mélodies folkloriques russes. Réputé pour la richesse de ses harmonies et ses mélodies enlevées, il s’impose comme l’un des plus grands compositeurs de l’ère romantique.

Après le succès de La Belle au bois dormant (1890), Tchaïkovski reçoit une commande du Théâtre Mariinsky pour créer un autre grand ballet. Casse-Noisette naîtra de sa collaboration avec le fameux chorégraphe français Marius Petipa. Ce dernier tire le livret de Casse-Noisette d’une version française du conte d’E.T.A. Hoffmann écrite par Alexandre Dumas, Le Casse-Noisette et le Roi des rats. Tchaïkovski écrit certaines parties de l’oeuvre aux États-Unis alors qu’il est invité comme chef d’orchestre à l’inauguration du Carnegie Hall (1891). Il fera venir de l’étranger des tambours, des trompettes et des jouets d’enfants, et introduit, dans les Variations de la fée Dragée, un instrument nouveau pour l’époque, le célesta.

Petipa, malade, se fait remplacer par son second, Lev Ivanov, qui réussit à esquisser pour ce ballet des scènes et des figures d’une grande richesse. Les danses de la fête du début, le comportement de vrais enfants, la caractérisation des poupées mécaniques, la scène de la bataille entre les petits soldats et les rats, la merveilleuse idée des flocons de neige, la beauté classique des pas de deux comptent parmi les éléments qui, aujourd’hui, font de Casse-Noisette l’un des chefs-d’oeuvre incontestés de la danse, sans compter la brillante musique de Tchaïkovski, laquelle exprime parfaitement le monde de rêve de Clara, la jeune héroïne du ballet.

Immense succès, et maintes fois repris depuis sa création, Casse-Noisette est inscrit aujourd’hui au répertoire de nombreuses compagnies. Parmi les plus connues, on peut citer les versions de Vassili Vainonen (1934) pour le Kirov, George Balanchine (1954) pour le New York City Ballet, Fernand Nault (1963) pour le Louisville Ballet Company de Kentucky aux États-Unis (par la suite présentée par Les Grands Ballets), Rudolf Noureev (1967) pour le Royal Ballet, John Neumeier (1971) pour le Ballet de Francfort, Mikhail Baryshnikov (1976) pour l’American Ballet Theatre, Maurice Béjart (1998) et Jean-Christophe Maillot (1999) sous le titre Casse-Noisette Circus.

Dina Gilbert, chef d'orchestre
Par Philip Szporer
01 décembre 2017
Chef d'orchestre Dina Gilbert
Poursuivre