Skip to navigationSkip to content
Les Jeunes gouverneurs : philanthropie et ballet
1 décembre 2017
Marie-Christine Beaulieu et Alexandra Hamel-Morrisset

Il y a fort à parier qu’avant d’être associés aux Jeunes gouverneurs des Grands Ballets Canadiens de Montréal, plusieurs jeunes professionnels ne connaissaient pas particulièrement bien la danse, peut-être même n’avaient-ils jamais assisté à un spectacle de ballet. Dynamiques et passionnées, les coprésidentes des Jeunes gouverneurs, Alexandra Hamel-Morrisset, avocate chez CDNP avocats, et Marie-Christine Beaulieu, vice-présidente de Fiera Comox, sont convaincues du bien-fondé de sensibiliser et d’attirer une nouvelle génération d’entrepreneurs sociaux à l’art et à la philanthropie et de stimuler leurs perspectives de réseautage.

Fondé en 2012, le comité des Jeunes gouverneurs regroupe des jeunes professionnels d’origines diverses. En collaboration avec les Grands Ballets, les Jeunes gouverneurs proposent cette saison, outre les deux cocktail-conférence Arts-Affaires, un cocktail de réseautage et une soirée-bénéfice annuelle ainsi que des cours de ballet classique qui sont offerts aux membres par les danseurs de la compagnie. Les membres et invités des Jeunes gouverneurs « peuvent assister à un ballet contemporain tout en découvrant l'importance de la philanthropie et le rôle essentiel que jouent les arts pour stimuler la créativité et développer une scène artistique dynamique, » explique Alexandra Hamel-Morisset. En cinq ans, plus de 1 400 jeunes professionnels sont devenus membres des JG.

Lu Chan Khuong, de Bellemare avocats, éminente avocate de Québec et ex-bâtonnière du Barreau du Québec, est la marraine de la saison 2017-2018 des Jeunes gouverneurs. « Les arts ont une incidence majeure sur notre société et jouent un rôle de catalyseur important dans l’apprentissage, la découverte et le succès, » dit-elle. « Il n’y a pas de petits dons. Quand on donne, on grandit. » En encourageant et en soutenant les Jeunes gouverneurs, Khuong fait figure de leader, et donne généreusement son temps et ses conseils. « Elle incarne un modèle inspirant pour les jeunes philanthropes, » affirme Marie-Christine Beaulieu.

Le comité des Jeunes gouverneurs a récolté 100 000 $ lors de sa cinquième soirée-bénéfice annuelle l’an dernier, qui a attiré plus de 400 invités au Salon urbain de la Place des Arts. « L’idée est de dépoussiérer une conception trop figée du ballet, » rappelle Alexandra Hamel-Morisset. « Des événements festifs comme ceux-ci donnent à nos convives une image plus juste de cet art et renforcent leur désir de redonner à leur tour. »

Lu Chan Khoung, mentor des Jeunes gouverneurs
1 2017
Lu Chan Khoung parle avec Ivan Cavallari au premier cocktail-conférence arts-affaires des Jeunes gouverneurs
Poursuivre