Skip to navigationSkip to content
Mot du Directeur général, Alain Dancyger
1 avril 2018
Portrait de Alain Dancyger, directeur général des Grands Ballets

L’histoire de Cendrillon avive le cœur des petits et grands du monde entier depuis des siècles. Si chaque pays en possède une version unique, parmi les récits les plus populaires demeure sans conteste celui de Charles Perrault, où se côtoient vilaines belles-sœurs, fée marraine, carrosse et chaussure de verre. C’est une somptueuse adaptation de cette histoire que nous présente aujourd’hui le Ballet national d’Ukraine sur la musique incomparable de Prokofiev.

La musique de ce ballet, composée il y a plus de 75 ans, est conçue, selon Prokofiev lui-même, «comme un ballet classique avec des variations, des adagios, pas de deux, etc. [Le compositeur voit] Cendrillon non seulement comme un personnage de conte de fées mais également comme une personne en chair et en os qui ressent et vit parmi nous ».

Le Ballet national d’Ukraine, dirigé par la chorégraphe et «Artiste du peuple ukrainien» Aniko Rekhviashvili, est reconnu partout dans le monde depuis sa fondation au début du XXe siècle. Il a su, au fil des années, maintenir la tradition du ballet classique et présenter des productions de très haut niveau.

Si la spectaculaire compagnie ukrainienne nous avait déjà conquis l’an dernier lors de son passage à Montréal avec Le Mariage de Figaro, c’est avec plaisir que nous la recevons à nouveau avec ce ballet classique en trois actes qui raconte l’histoire d’une jeune fille qui déjoue son destin et démontre que l’amour et la bonté triomphent toujours.

Je vous souhaite une soirée féérique, à l’image de ce grand classique qui saura transporter petits et grands!

Serge Prokofiev
1 2018
Serge Prokofiev, compositeur de la musique pour le ballet Cendrillon
Poursuivre