Skip to navigationSkip to content
Parfum de sensualité
4 septembre 2018
La danseuse Mai Kono pour l'affiche du spectacle L'Amant de Lady Chatterley

En 1917, alors que la Première Guerre mondiale fait rage, Constance et Clifford, jeunes aristocrates britanniques, se marient après de brèves fréquentations. Malheuseusement, lorsque le marié revient du front, la partie inférieure de son corps est définitivement paralysée. Le couple s'établit tout de même dans le château familial et ceux qui portent désormais les titres de Sir Clifford et Lady Chatterley tissent une relation basée sur la complicité intellectuelle. Comme ils rêvent tous deux d'un enfant, Monsieur propose à Madame de procréer avec un autre homme; le poupon serait alors reconnu comme étant l'héritier légitime des Chatterley.

Cependant, au fil du temps et des soins que Constance doit apporter quotidiennement à son époux, celle-ci sombre dans l'ennui, l'épuisement, voire dans la dépression. Sir Clifford se résout donc à engager une infirmière, Mrs. Bolton. Lady Chatterley retrouve ainsi sa liberté, qu'elle consacre surtout à de longues promenades en forêt. Elle y rencontre le garde-chasse engagé par son mari, Oliver Mellors. Entre eux, l'attraction charnelle est immédiate et ils ne tardent pas à devenir amants.

Malgré la méfiance qu'ils éprouvent d'abord l'un envers l'autre – car ils appartiennent à deux classes sociales si distinctes qu'elles n'interagissent habituellement que très peu – Constance connaît un épanouissement physique qui lui donne l'impression de renaître, tandis que l'âme d'Oliver sort enfin d'une profonde hibernation. Bientôt, les quelques moments de volupté dérobés à leur quotidien respectif ne suffisent plus. Qui plus est, Lady Chatterley est enceinte, mais n'a plus du tout envie d'élever son enfant avec Sir Clifford, duquel elle s'est tellement éloignée qu'il lui est pratiquement devenu étranger. Elle demande donc le divorce et son amoureux, depuis longtemps séparé d'une femme qu'il exècre, fait de même. Constance et Oliver se résolvent à vivre l'un sans l'autre momentanément, en attendant d'être tous deux divorcés et libres de s'épouser... qu'importe ce qu'en dira l'opinion publique.

La distribution
20 2018
Sahra Maira et Nicholas Jones
Poursuivre